CoeurCoup de cœur
Mer porteuse Didier Burkhalter Oostduinkerke Claire May La Cagoule Bastien Fournier ornement

Facebook

Les Éditions de l'Aire
ont maintenant leur lien
sur Facebook!

ornement
CoeurEn vedette
Christine de France Anne Noschis
Apprends-moi danser Louis de Saussure
ornement
ornement
Ncrologie du cher aveugle
de Jeanclaude Berger

47 pages
ISBN: i381
Ed. de l'Aire
CHF 15.9   (Euro 15.9)




 L'ouvrage est actuellement épuisé!

"Le silence du mot silence" (Phaton): voil la contradiction absolue, et c'est avec elle que Jeanclaude Berger a continu d'crire, toujours menac dans sa parole, et toutefois profrant le mot silence... Cette arrte d'une contradiction absolue, elle apparat sous de nombreuses formes. J'en poursuis une, ici, particulirement frappante, qui est celle du soleil. Dans Gravir la nuit dj, on la trouve dans "ce mal vertical fouillant nos racines" qu'est le soleil, un soleil dans lequel on tombe quand on gravit le ciel, un soleil qui est le Pre dans toutes les rsonnances du terme, un pre la fois tout-puissant et strile, la fois taciturne et parlant, la fois aveugle et obscur. S'il est clair que le premier sujet de cette posie est la posie elle-mme - et, par consquent, que la posie est l'une des quivalences du soleil - il serait tout fait insuffisant de s'en tenir l. Peu peu, travers les diffrents recueils, on voit que ce pre est aussi identifiable au "je", et qu'usant de la parole et du silence, le pote reprend son compte les attributions du pre. Progressivement aussi, le pre est mutil, reni, dclar strile, et son sperme est non seulement perdu: il noie; il dtruit. Cette volution est particulirement perceptible travers une srie de mtaphores o le soleil devient "oeil", une sorte de vulve d'o nat le regard comme phallus, mais aussi, o les objets viennent se planter dans une relation - au niveau verbal - seule fertile... Enfin, et c'est la part d'autodestruction, cet oeil devient "aveugle"; oeil du pre, des matres penser ou des matres en parole, oeil du pote: peu importe: l'acte voyant est dplac, rduit la mmoire. L'oeil devient cadavre.
Monique Laederach



<< Accueil

Aire 15, rue de l’Union / CP 57 / 1800 Vevey