CoeurCoup de cœur
Vevey et Lavaux vus par les crivains Michel Moret et Claudio Fedrigo Mer porteuse Didier Burkhalter ornement

Facebook

Les Éditions de l'Aire
ont maintenant leur lien
sur Facebook!

ornement
CoeurEn vedette
L'enfant aux toiles Julien Sansonnens
Christine de France Anne Noschis
Apprends-moi danser Louis de Saussure
ornement
ornement
Tous les Hommes presque toujours s'imaginent
de Ludwig Hohl

156 pages
ISBN: 2-88108-660-8
Ed. de l'Aire
CHF 15   (Euro 15)



x

Dans ce recueil de rflexions dune haute exigence, on peroit le cheminement dun crivain en marche envers soi-mme. Sy dgagent la lucidit, le pari sur la raison, la foi en lintelligence. Le livre est conu en interrogations, amorces de dialogue et parfois en jugements premptoires sur la lchet et lhypocrisie la manire de Karl Kraus; dailleurs Ludwig Hohl a fait sienne la phrase du moraliste viennois: Il faut crire comme si lon crivait pour la premire et la dernire fois.

Ludwig Hohl est n Netstal (Canton de Glaris, CH) et meurt Genve en 1980 o il a pass les dernires annes de sa vie. Son uvre rejette les catgories esthtiques courantes. Il publia un roman LAscension (Gallimard) inspir de ses expriences dalpiniste, un recueil de nouvelles: Chemin de nuit (LAge dhomme) et dans le mme esprit Nuances et dtails (LAire), deux livres dont la mthode est proche: reprises, adjonctions et prcisions. Ce nest que vers la fin de sa vie que sont talent fut vraiment reconnu. On lui dcerna le Prix Robert Walser (1978), le Prix Ptrarque (1980) et, en Allemagne, Suhrkamp le prsenta comme lun des plus grands crivains du XXe sicle.

<< Accueil

Aire 15, rue de l’Union / CP 57 / 1800 Vevey